Le doublage

Le doublage

Tutoriel publié en février 2008 par Galdon dans la catégorie Montage

Le doublage est une étape très importante dans la réalisation d’une production vidéo. On ne doit pas un bon doublage uniquement au talent des doubleurs (bien que ça soit le facteur le plus déterminant), le matériel joue un rôle important. Si vous enregistrez Benoît Allemane avec un petit micro à 2€, vous n’obtiendrez pas un résultat exploitable.

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment choisir le microphone dont vous avez besoin.

Différentes technologies pour différentes applications

Il existe 3 grandes catégories de microphones :

  • Microphone dynamique Dynamique : Ces microphones sont utilisés pour la scène, vous savez ce sont les gros machins que certains animateurs (Vincent Lagaffe) appellent «sucette». Leur fonctionnement est similaire à celui d'une enceinte, mais à l’envers. L’avantage de ce type de micro est leur robustesse, par contre ils ne sont pas adaptés pour l’utilisation «en studio» car ils ne sont pas très sensibles et la qualité du son est moyenne.
  • Microphone de studio électrostatique Électrostatique : Ce type de microphone est particulièrement adapté pour le doublage (utilisation en studio) car ils sont fins, précis, bref ils restituent bien le son. Contrairement à un microphone dynamique, l’électrostatique nécessite une alimentation dite fantôme de 48V ainsi que d’un pré amplificateur pour fonctionner. L’inconvénient c’est qu’il y a peu de chance que vous ayez une carte son à 500€ qui dispose d’une alimentation fantôme, en plus ce type de microphone est plutôt réservé aux professionnels, leur prix élevé ne les destine pas à des particuliers (à moins d’être plein aux as). Néanmoins je vous parlerai plus loin des alim fantômes externes un peu plus loin.
  • Microphone de bureau à electret Électret : Les microphones à électret sont plus proches de l’électrostatique que du dynamique, mais attention je n’ai pas dit que c’était la même chose. Pour commencer il existe pleins de microphones à électret, du micro à 2 balles que vous utilisez avec MSN aux micros «veste» des animateurs télé. Ce type de micro ne nécessite pas d’alimentation externe puisque c’est justement l’électret qui fournit la polarisation, mais il faut savoir que cet électret se dépolarise avec le temps (ne vous inquiétez pas, ce processus est long donc pas de risque que le micro perde en sensibilité quelques années après l’achat).

Vous l’aurez compris, c’est vers le micro à électret que je vais vous orienter, mais comme je vous l’ai dit tous les micros à électret ne se valent pas, loin de là ; l ’idéal étant un microphone électret à condensateur. Seulement, ce que je ne vous ai pas encore dit c’est que la quasi-totalité des micros ont une connectique XLR (inutile de chercher ça sur votre carte son si celle-ci n’est pas professionnelle). Ne pensez même pas aux adaptateurs XLR ⇒ Jack ou mini jack.

À ce problème bien ennuyeux, il y a deux solutions :

  1. Soit vous achetez un ampli USB avec entrée XLR, et avec le micro ça va commencer à faire cher (mais l'avantage c'est que vous disposerez d'un large choix de micros, car les micros XLR sont bien plus courants que le micro USB) :

    Interface USB entrée XLR

    Une interface USB avec entrées XLR
  2. Soit vous achetez un microphone avec une connectique USB.

J'ai opté pour la seconde solution, après avoir testé le kit podcast factory de M-AUDIO (une interface XLR USB + un micro dynamique) dont la qualité du son m'avait fort déçu, j'ai décidé de tester un micro électret à condensateur.

Il existe peu de modèles de ce type, le plus populaire est le Samson C01U. La qualité du son est très bonne pour un micro de ce prix, la sensibilité est excellente (pas besoin de s'égosiller pour avoir un bon rendu, le son est net et les aigu ne sont pas étouffés).

Ce micro est un très bon choix pour enregistrer des screencast (tutoriel vidéo) par exemple, mais d'autres modèles concurrents existent sur le marché.

Directivité d'un microphone

Ben oui, il y a encore une chose dont je ne vous ai pas parlé : un microphone est caractérisé par sa directivité. En effet, un micro ne capte pas forcément tous les bruits environnent et encore heureux (vous imaginez si en plein doublage on entend Jacky qui passe à fond la caisse avec sa pétrolette dans la rue ?). Certains micros ne captent que dans une seule direction, ce sont les micros cardioïdes :

D'autres captent dans toutes les directions, ce sont des microphones omnidirectionnels. Il y a aussi les micros hyper cardioïdes qui sont semblables aux cardioïdes à ceci près qu'ils captent légèrement les bruits qui se produisent derrière lui :

Il existe d'autres types de microphone, mais vous avez peu de chances de les rencontrer, pour plus de précisions allez voir l'article de Wikipédia [lien].

Post-traitement audio

Si vous avez un bon micro vous ne devriez pas avoir trop de parasites, mais il reste souvent un bruit de fond. Pour éliminer celui-ci, certains logiciels de traitement du son peuvent vous être utiles. Avant (de connaître Adobe Audition) j'utilisais Goldwave, il a l'avantage d'être gratuit et est bien fournis en fonctionnalités, maintenant j'utilise Audition.

Goldwave

Ouvrez votre enregistrement dans Goldwave et cliquez sur Effect > Filters > Noise Reduction, cette fenêtre s'affiche :

Goldwave : logiciel de réduction de bruit audio

Les paramètres par défaut sont corrects, vous n'avez donc rien à changer.

Adobe Audition

Ouvrez votre enregistrement dans Audition et cliquez sur le menu Effects > Restoration > Noise Reduction. Cliquez ensuite sur Capture Profile puis sur OK (ajustez au besoin le niveau de réduction).

Si vous voulez en savoir plus, voici quelques pages connexes :

Encore faim ? allez lire ça : tête d’œuf !

7 commentaires :
commentaire n°1531 par vipvideo
vipvideo dimanche 3 octobre 2010, 22:55
je souhaiterais apporter une petite précision concernant le doublage. En effet un microphone electrostatique est + que recommandé pour une bonne prise de son. cependant il n'est pas nécéssaire d'investir dans du neumann ou méga préamp pour avoir un résultat sympa. par exemple, utiliser une mbox pro avec protools et un micro correct (au moins 300 €)suffit, la Mbox prend en charge l'alim fantôme et possède déjà une préamplification interréssante. bien sûr c'est pas avec ça que vous allerfaire une post-synchro hollywoodienne! faut pas rêver... mais c'est un très bon début!
PS: il faut tenir compte biensûr du systême de monitoring que vous utiliser. vous ne pourrez jamais travailler une prise de son avec une paire de Altec à 20 € achetées à intermarché!... se tourner sur du studio: ex yamaha NS10 (si vous en trouvez bien sur)!
commentaire n°1975 par H-z
H-z vendredi 7 octobre 2011, 23:03
Intéressent svp j'aimerais savoir comment éliminer le dialogue d'une vidéo et conserver les autres sons effets sonores ( claquement de porte , bruit de pat etc.) et Merci
commentaire n°2761 par ricko
ricko lundi 3 mars 2014, 04:34
sallut.stp a propos de ta question.moi aussi je recherche ces information.as tu eu des ino stp>
commentaire n°2095 par beepmaster
beepmaster mardi 24 janvier 2012, 15:25
Vous parlez de Goldwave et "Audition" : ne serait-ce pas "Audacity" plutôt ? ^^

En tout cas merci pour ces infos j’apprends la différence entre Electret et Electrostatique ( je pensais bêtement être un raccourcis )

Un micro USB de bonne qualité est vraiment le top de tout ce qu j'ai pu tester pour la "voix".
commentaire n°2225 par Ludovic
Ludovic dimanche 6 mai 2012, 05:11
mmhhh quelques approximations tout de même dans cet article ! ^^
commentaire n°2760 par ricko
ricko lundi 3 mars 2014, 04:24
svp moi aussi j'aimerais savoir comment éliminer le dialogue d'une vidéo et conserver les autres sons effets sonores ( claquement de porte , bruit de pat etc.) et Merci
commentaire n°3514 par Galaxie
Galaxie vendredi 23 juin 2017, 16:56
Bien
facultatif
Facebook Twitter RSS Email
Forum Excel
Venez découvrir le nouveau forum excel question/réponse à la stackoverflow.com !
Forum Excel
hit parade n'en a rien a foutre du W3C Positionnement et Statistiques Gratuites Vincent Paré